Tenir bon ensemble !

Chères Bullygeoises, chers Bullygeois,

Il y a un an, notre pays rentrait brutalement dans une première phase de confinement destinée à endiguer l’épidémie qui déferlait sur notre continent. Depuis, nous vivons avec l’épidémie. Nos vies sont calées sur le rythme de l’épidémie et contraintes par les mesures sanitaires qui nous sont imposées.

Comme l’avaient récemment annoncé certains épidémiologistes spécialisés en modélisation des maladies infectieuses, nous sommes bel et bien dans la 3èmevague. Le triste cap des 90.000 morts a été franchi dans notre pays, un nombre qui fait froid dans le dos.

J’ai bien conscience que les récentes mesures restrictives qui ont été prises par les autorités de l’Etat – couvre-feu, confinement le week-end - vous pèsent et qu’elles suscitent incompréhension et colère. Tant elles nous semblent injustes au regard du traitement réservé pour l’instant à d’autres territoires. Tant la vaccination tarde à monter en puissance, faute de vaccins et à cause d’une organisation laborieuse, le Pas-de-Calais n’ayant pas été doté comme il se devait.

Image3

Je sais bien combien cette situation est difficile, pour nous tous, plus encore pour nos séniors isolés et pour nos jeunes qui ont l’impression de passer à côté de leur jeunesse. Combien il est difficile pour les parents de s’organiser quand la classe de leur enfant est fermée.

Ayant moi-même contracté le Covid, je peux, comme tous les malades qui ont eu des symptômes, confirmer que cette maladie n’a rien d’anodin. Fatigue, épuisement, fièvre, difficultés respiratoires…cette maladie est une épreuve physique et mentale, il n’est pas surprenant que certains malades – y compris en bonne santé - connaissent des complications médicales pouvant entrainer une hospitalisation.

J’ai une pensée particulière pour tous les malades hospitalisés, comme pour celles et ceux qui ont perdu un proche des suites du Covid, ainsi que pour tous nos soignants qui poursuivent leurs efforts en dépit de la fatigue accumulée.

Alors, je vous en conjure, continuez d’être prudents, de faire attention à vous et à vos proches. Respectez les gestes barrières et les mesures de distanciation qui contribuent à limiter le risque de contamination. Faites-vous dépister quand vous ressentez des symptômes ou que vous avez été en contact avec un malade. Limitez vos interactions sociales, notamment dans le cercle familial.

Soyez également assuré.e.s que nos services municipaux et la municipalité restent totalement mobilisés, pour gérer cette crise dans notre commune et vous accompagner dans cette épreuve.

Je suis convaincu que nous viendrons à bout de cette épidémie dans les prochains mois, que la vie sociale qui nous manque tant reprendra son cours normal, avec plus d’enthousiasme et d’envie.

Chères Bullygeoises, Chers Bullygeois, tenez bon !